La Grèce: une dette qui coûte cher...

Publié le par crise-de-lhumanite.over-blog.com

 

La Grèce: Une dette qui coûte cher.

 

 

La Grèce, lieu touristique incontournable en Europe: son soleil, ses plages, ses îles, son patrimoine historique, connaît un tournant important de son histoire sociale.

Avec 11,3 millions d'habitants et 9,2% de chômage en 2009 selon l'OCDE, la Grèce connaît une situation de grande précarité économique et sociale. De plus, elle connaît une croissance négative de -0,7% ainsi qu'une dette de près de 300 milliards d'euro qui est la source de leurs problèmes. Celle-ci représente 30 000€ de dette par habitant ! Alors que les mesures d'austérités fleurissent, est-ce au peuple Grecque de payer leurscrises ?!

 

Dans notre cher système capitaliste,les marchés financiers classent la Grèce parmi les PIGS (Portugal,Italie,Grèce,Espagne) c'est une appellation concernant ses pays qui peuvent menacer les économies européennes. Les agences de notations ont déclassées ce pays. Une crainte financière a donc suivie, ce qui a entraîné un alourdissement de la dette grecque et a donc entraîné des mesures d'austérités sans précèdent.

De plus, les structures Étatiques grecques sont très fragiles. Ce pays est connus pour la corruption qui frappe depuis de longue années ce pays, les hommes politiques sont le symbole de cette corruption .

L'économie souterraine est très présente mais comme elle contribue à l'économie du pays, l'État ne cherche pas à y remédier, de plus comme elle permet au grecque d'arrondir les fins de moins ce n'est pas le gouvernement grecque qui dira quelque chose car ils sont à l'origine de cette économie souterraine à cause de la baisse des salaires et de l'augmentation du niveau de vie.

Cependant, face à cette dette gigantesque le gouvernement en place a engagé des politiques d'austérités dans la fonction publique. Elle consiste à multiplier les privatisations, essayer de stopper les fraudes fiscales entre autres. C'est donc le peuple grecquequi est en train de payer les conséquences. Les conditions de vie des grecques risquent de se dégrader. Eneffet, les mesures d'austérités décidées lors d'un conseil des ministres extraordinaire sont en passe de changer les conditions de vie des grecques.Ces mesures se traduisent par une augmentation de deux point de la TVA à hauteur de 23% (autrement dit les courses coûteront plus cher,l'additionau restaurant sera plus salé...), pour simple comparaison, en France la TVA est de 20% environ et regardez le coût de la vie en France... Ces mesures d'austéritéss'accompagnent d'un gel des pensions de retraites et des salaires. Pendant que le niveau de vie augmente les salaires diminues,lestaxes sur les alcools, le tabac, l'essence et les produits de luxe seront notamment augmentés."La Grèce a fait ce qu'elle a pu. Elle a épuisé la liste de mesures d'austérité" a affirmé le ministre des finances, Georges Papaconstantinou, mais ses mesures d'austérités sont socialement injuste ! C'est pour cela que le peuple grecque a plusieursfois manifesté son mécontentement. Les grèves et manifestation ce multiplie et de nombreux mort sont à déplorer. C'est une véritable révolteque nous montre le peuple grecque.

Et nous nous devons de soutenir ce peuplepuni injustement alors qu'il ne sont pas responsable de cette dette et qui voit son niveau de vie diminuer. Cette dette coûte donc très cher au peuple grecque,Ils sont victime de ce système. Ce n'est pas à eu de payer leurs crises !


Mais vous qu'en pensez vous ?



PS: Je ne suis ni prof d'éco,ni un expert des questions économiques et sociales,je suis simplement un étudiant du 93 qui vous écris juste ce que j'ai pu comprendre de cette histoire et mon analyse de l'injustice que subit ce peuple grec ! Soyez indulgent si j'ai commis des erreurs grossières.



Publié dans Economie

Commenter cet article

jeanne 31/10/2011 19:35


Le problème n'est pas la c'est bien la preuve que des gens comme M Hirsh font de la démagogie.
La Grèce , le Portugal ,la France sont comme des alcooliques qui ne peuvent passer devant un bar (les Banques,les préteurs)sans aller y boire un apéro (emprunter de l'argent),( c'est tellement
facile pour être réélu!) plutôt que de passer son chemin. Maintenant ces alcoolos (les gouvernements) voudraient que l'on ferme tous les bars ou que les bistrotiers soient ruinés ! Mais comme ils
sont alcoolos même avec la cyrrose ils ne peuvent plus se passer de boire car arréter serait trop dur ! Voila le problème.
Ils étaient les premiers à critiquer les banques qui leurs refusaient des préts et maintenant ils leurs reprochent d'avoir tant prété!


crise-de-lhumanite.over-blog.com 06/12/2011 13:26



Oui on est d'accord.


Mais j'ai écris cet article au tout début des spéculations concerant la Grèce et c'est vrai qu'entre temps il s'en ai passé des choses...J


e suis totalement d'accord avec vous et j'apprécie votre métaphore.



crise-de-lhumanite.over-blog.com 17/12/2010 21:43


Merci de votre commentaire qui me fait beaucoup plaisir étant le premier commentaire du blog.
Je sais que l'orthographe n'est pas mon fort, j'essairai de faire beaucoup plus d'effort à l'avenir.
Merci


Colin 17/12/2010 14:04


Bien mais cela nécessite une relecture, il reste pas mal de fautes d'orthographe qui entravent un peu l alecture.
Longue vie.