Les enfants des rues ont aussi leur journée mondiale.

Publié le par crise-de-lhumanite.over-blog.com

 

     Le terme « enfants des rues » désigne de façon générale les  enfants qui vivent dans et de la rue, au sein d’une ville. Ils ont  entre 3 et 18 ans.  Ces enfants n’ont pas le même rapport à la rue en fonction de leur situation familiale  mais aussi en fonction de la zone géographique ou ils résident. De nombreux enfants vivent et travaillent dans la rue avec leur famille. D’autres dorment chez leur famille mais travaillent toute la journée dans la rue. Certains enfants conservent des liens avec leur famille mais dorment plus souvent dans la rue que chez eux. Et enfin, pour la plupart ils dorment et travaillent dans les rues des grandes villes, sans aucun lien avec leur famille. Dans cette situations, les enfants ont fuient le domicile pour cause d’abus ou de violence.  En effet, environ 40% de ces enfants sont des sans-abri. Les autres travaillent dans la rue pour soutenir leur famille, mais ont un « logement ». La majorité des ces enfants sont des garçons mais le nombre de fille ne cesse d’augmenter d’année en année. Ces enfants sont issus le plus souvent de familles rurales souvent nombreuses. La plupart des enfants des rues vivent dans les pays en développement.

 

   Depuis quelques années cette définition s’est étendue aux enfants vivant en bande, pratiquant le vol, parfois armé et ayant recours aux drogues. Dans les rues, ces enfants sont confrontés à des dangers et des dérives qui leurs sont souvent fatals .Les dangers sont entre autres les maladies, les privations, les accidents et l’indifférence. De plus il ne faut pas oublier la précarité, la violence, les sévices sexuels et la drogue .Environ 90% des enfants de la rue consomment des substances psychotropes du type : médicament, alcool, drogue dure  (héroïne, cocaïne) et drogue douce (cannabis). Dans la plus part des pays en développement, la prostitution des enfants tant à se banaliser et devient la principale source de revenu pour ces enfants.

 

     Le nombre exact des enfants des rues reste inconnus. En effet, le recensement des ces enfants est difficiles et selon la définition les chiffres varient.  Mais selon l’Organisation des Nations Unies, 150 millions d’enfants vivent dans la rue soit un enfant  sur cinq. Ce nombre augmente chaque jour.  Les raisons pour lesquelles les enfants adoptent le mode de vie de la rue sont nombreuses, l’on peut citer : la guerre, la pauvreté, l’urbanisation, l’instabilité politique, les catastrophes naturelles, la désintégration des familles, les maladies telles que le Sida, l’insuffisance des revenus et la violence qu’elle soit physique, mental ou sexuelle.  

      

   Pour le 20e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant, du 20 novembre  1989, l’UNESCO  (Organisation des Nations Unies pour l’éducation,  la science et la culture)  à mis en place la journée mondiale des enfants des rues.  Lors de cette journée, un prix spécial est attribué à une association   afin de  la récompenser pour ses actions en faveurs des enfants.  L’Unesco lors de cette journée,  incite  tous les pays membres à commémorer  et à agir pour la situation des enfants des rues. Un grand nombre d’association et d’organisation non gouvernemental luttent au quotidien pour la protection et en faveur des enfants des rues. Leur actions permettent aux enfants un accès à l’éducation, aux soins et les protègent. Cette journée est donc un moyen de mettre en avant leurs actions et d’informer l’opinion publique sur le calvaire de ces enfants.

 

 enfants-de-rues.jpg

Sarah Chelal 

 

Publié dans Humanitaire

Commenter cet article